C’est pas gagné!, de Yumiko Fukuzawa

Image

 

Si votre enfant est craintif, comme le mien, cette histoire est idéale pour se projeter et dédramatiser :

Boule, le bouledogue entre dans la vie et dans la maison de la petite Kana. Le premier contact (une grosse léchouille sur la joue) l’a complètement paralysée de peur. Elle pleure dès qu’il s’approche d’elle !

 

 

 

Image

 

Perplexe mais néanmoins plein de bons sentiments, Boule décide de se faire aimer de la petite. Il entame une chansonnette lorsqu’elle tapote sur le piano et les aboiements la terrifient.

Elle s’enfuie en courant, laissant son doudou derrière elle. Boule décide alors de mimer le Doudou, espérant ainsi se faire aimer plus facilement mais c’est peine perdue.

 

c2

 

Triste et dépité il retourne dans le fond de sa niche, boudant.

Kana s’émeut et décide de partager son goûter avec Boule qui engloutit le Donut de son amie.

Au grand étonnement du chien et du lecteur, les grandes dents ne feront pas peur à la petite fille qui éclate de rire, conquise par la gourmandise de Boule!

c3

 

Les voilà devenus les meilleurs amis du monde.

C4

 

De la simplicité pour cet album pourtant unanimement apprécié!

 

C’est pas gagné!, de Yumiko Fukuzawa, L’Ecole des loisirs, 12 mars 2009, 11.70 euros

Publicités

L’Oeuf et la Poule, de Iela et Enzo MARI

Image

Efficacité maximale pour ce très bel album qui se passe de tout texte : une poule et un coq pour débuter l’histoire, qui est aussi l’histoire de la vie.

Trois couleurs suffisent (jaune, noir et rouge) pour découvrir l’oeuf, ce qu’il contient, ce poussin qui grossit progressivement à l’intérieur de la coquille, la Maman qui couve toujours, le bec qui fend son abri et la naissance du Poussin.

Les dessins sont jolis, ils permettent de parler, commenter, expliquer aux petits amoureux et curieux de la nature. Charme suranné de notre album déniché en vide-grenier : une odeur de « vieux livre » qui accroît mon plaisir de lectrice…

Image

Image

ImageImage

L’Oeuf et la Poule, Iela et Enzo et Mari, L’Ecole des loisirs, Albums, juin 1994, 10.64 euros.

Caca boudin, Stéphanie Blake

Image

Nous ne luttons plus : comme pour les « crottes de nez« , les « caca boudin » « pipi » reviennent en force à 4 ans.

Encore une fois, autant en rire!

Simon n’a qu’un mot en tête et en bouche : « CACA BOUDIN« . Un jour, le malheureux se fait avaler par un Grand Méchant Loup mais peu après l’avoir dévoré, celui-ci se sent si malade qu’il reste au lit et appelle le médecin.

Le médecin, qui aussi le papa de Simon, arrive auprès de son patient et lorsqu’il lui demande d’ouvrir la bouche et de dire « Haaa« , le loup répond « Caca boudin« . Tout de suite le médecin découvre que le loup a dévoré son petit lapin et le délivre.

De retour à la maison, Simon a cessé de répéter  « caca boudin » et semble enfin s’exprimer normalement. Mais, le lendemain matin, quand son Papa lui demande de brosser ses dents, que répond Simon?

« PROUT ! »

ImageImageImageImageImageImageImage