De quelle couleur? de Tana HOBAN

Image

De tous les imagiers pour bébés, ce sont ceux de Tana HOBAN (photographe américaine des années 70) que je préfère .

Plutôt que des images peu représentatives de notre réalité, rien n’égale les photos. Le résultat est là puisque depuis quelques mois, Ernest pose ses pieds, ses mains sur les pages de l’album. Il cherche à caresser le chat, à étreindre l’ours en peluche, à souffler la bougie.

Un chouette apprentissage aux couleurs dans un sens et quand on retourne le livre, ce sont les chiffres ( de 1 à 10) qui sont représentés en photo.ImageImageImageImage

Il existe beaucoup d’albums de photos de ce genre: les plus connus de Tana HOBAN jouent sur les contrastes avec des images blanches sur fond noir et inversement (Qu’est-ce que c’est?, Blanc sur noir, Qui sont -ils?)

De quelle couleur? de Tana HOBAN, Kaleidoscope, Ecole des loisirs.

De toutes les couleurs, A. Sanders

Image

Lulu est un personnage récurrent dans la littérature enfantine, un petit lapin bien facétieux!

Cette fois-ci, ses bêtises lui permettent  de nous faire découvrir toutes les couleurs : le vert quand il glisse sur l’herbe, le marron quand il saute à pieds joints dans la boue, le rouge quand il dévore des fraises, le jaune quand il cueille des fleurs pour sa maman.

ImageImageImageImageImageImage

Et lorsque Lulu est bien sale, sa Maman lui propose le bleu ! un bain rempli d’eau pour laver toutes ses couleurs !

Un album plein de gaieté qu’Octave a aimé assez tôt (dès 2 ans) et que sa maîtresse de petite section de maternelle lui avait également fait redécouvrir.

De toutes les couleurs, Alex SANDERS, Lutin Poche, Ecole des loisirs, 5.32 euros

C’est ma carotte! C. COLLINET et P. TORTEL

Parce qu’il n’est pas toujours facile de partager, parce que vouloir être le meilleur, le plus fort et le plus rapide est tentant pour un petit garçon, ce livre met en scène la jalousie, la colère, l’obstination voire le caprice, mais propose aussi une solution pour se réconcilier.

Pissenlit et Crocus sont les deux frères complices jusqu’à ce qu’une immense carotte pousse entre leurs deux terriers.

Evidemment, chacun la veut.

Chacun est prêt à tout pour l’obtenir: à ériger une barrière, à l’entourer de fils barbelés.

C’est la guerre. Les frères sortent les armes pour obtenir cette énorme carotte.

Jusqu’à ce qu’ils se la fassent chiper par des taupes qui, unies en famille, semblent bien plus efficaces!

Finalement débarrassés de cet objet de convoitise et de disputes, les deux frères oublient l’incident pour jouer à nouveau ensemble. Ensemble, jusqu’à ce que… une nouvelle carotte apparaisse au loin!

Et alors, cette fois-ci, que feront-ils?

C’est ma carotte, C. Collinet et P. Tortel, Ecole des loisirs, Coll. Matou