Au revoir Blaireau de Susan VARLEY

Image

 

 

Il n’est pas toujours facile d’évoquer la mort avec ses enfants, plus encore quand c’est à l’occasion d’un décès et que nous sommes nous mêmes très en peine…

J’ai découvert cet album qui est d’une rare sensibilité. L’évocation de la fin de vie et du souvenir sont particulièrement bien amenés.

Image

 

Blaireau est vieux, il sent son corps fatigué, regrette l’énergie de sa jeunesse et il sent qu’il est bientôt temps pour lui de partir. Or, c’est le chagrin que ses amis éprouveront à sa disparition qui l’inquiète davantage; il a alors choisi de leurs expliquer qu’il entrera dans un Grand Tunnel sombre et que ce sera fini.

Image

 

Un soir Blaireau s’assoupit, il fait un rêve, le rêve du Grand Tunnel et se sent happé par celui-ci. Son corps le quitte. C’est la fin. Ses amis le découvrent le lendemain, comme endormi.

C’est alors le travail de deuil qui débute. Les amis se réunissent, accablés de chagrin et chacun, jour après jour, évoque les moments heureux qu’il a vécus avec Blaireau: Blaireau qui lui a appris à créer des guirlandes de papier, Blaireau qui a enseigné le patinage…

Il faut se souvenir de ceux qui nous ont quittés, c’est en parlant d’eux que nous les faisons encore vivre…

 

ImageImage

Au revoir Blaireau est un bel album, dont nous achevons souvent la lecture dans les larmes, pour mon Octave, 5 ans.

Au revoir Blaireau, Susan VAIRLEY, Gallimard Jeunesse, Coll. L’heure des histoires, 2010, 4.90 euros.