Le grand livre des décorations de Noël, Editions Usborne

1 2

J’ai mis la main sur le livre qui va leur permettre de patienter en attendant l’arrivée du gros barbu : Le grand livre des décorations de Noël à découper, plier et coller, aux Editions Usborne. Pour une quinzaine d’euros on coupe, colle, scotche, assemble et décore durant des heures et des heures.

Une belle découverte que je dois à ce super blog.

Il y a des activités accessibles pour Ernest : découper des bandes de papier, coller et assembler la guirlande. Et pour Octave les pliages, découpages sont tout à fait de son âge. Je consolide ou aide un peu pour certaines choses mais à force de faire, on devient plus habile.

Les petits plus : tout peut s’accrocher dans le sapin ou dans la maison. Les feuilles fournies ont des motifs et des couleurs plutôt sympathiques, il y en a beaucoup (même s’il existe deux versions du livre, une plus grosse que l’autre) et le papier est de qualité donc ne se déchirent pas au moindre faux geste.

Je vous montre?

1A

Au dos de la couverture, tous les tutoriels sont expliqués de manière claire. Il y a la guirlande, les décorations à suspendre, les étoiles, les anges, les flocons et les coeurs.

8

Et ensuite de nombreuses feuilles de papier. Soit 200, soit 100 selon la taille du livre. L’avantage c’est qu’une fois le stock de feuilles épuisé, on peut garder les tutos !

Ci-dessus il s’agit de découper des bandes de papier, ci-dessous de plier et découper pour créer des flocons et un ange :

4 5 7

*Et voici le résultat (enfin une partie) !

9

10

Le grand livre des décorations de Noël à découper, à plier et coller. Editions Usborne, de Fiona Watt et Chris Arrowsmith. 14 octobre 2014. 14.95 euros

Zekeyé fête Noël, N. Dieterlé

Image

Si vous ne connaissez pas Zekeyé, c’est un tout petit garçon africain qui n’est pas sans rappeler Kirikou.

Dans ce livre, Zekeyé découvre, sanglotant, un petit bonhomme rouge qui s’est fait emporter par une tempête et se trouve, perdu, sans son traîneau, ses rennes et ses cadeaux.

Zekeyé décide de lui porter secours mais les éléments se déchaînent car les esprits sont un colère : un autre « magicien » est sur leur territoire. Pour les calmer, le Père Noël doit leur raconter son histoire, celle d’un monde enneigé, et qu’il est l’ami des enfants.

Les esprits sont apaisés, charmés et aident le Père Noël à retrouver son traîneau pour terminer la distribution des cadeaux en laissant au sorcier le soin de distribuer à Zekeyé et les enfants du village les paquets qu’il avait perdus.

Image

ImageImage

Nous avions aimé ce personnage dans d’autres albums, mais celui-ci ne nous a guère convaincus.

Même si le message est clair (chaque culture est différente et se nourrir des traditions de l’autre nous enrichit), tout ce qui amène à cette conclusion manque de beaux textes, de belles illustrations, d’une histoire construite et passionnante.

Zekeyé n’est qu’un prétexte à l’histoire puisqu’il n’est pas un personnage à identité forte, le Père Noël a perdu de sa superbe. Bref, un message trop ambitieux pour une histoire peu convaincante.

Zekeyé fête Noël, de N. Dieterlé, Coll. Sky, Hachette Jeunesse.

Le sapin de monsieur Jacobi, R. Barry

Image

Un livre qui se lit comme on ouvrirait une poupée gigogne : monsieur Jacobi achète un immense sapin pour orner son immense salon. Malheureusement,celui-ci est bien trop haut alors il en fait couper le sommet.

Image

Image

Image

La bonne récupère la partie coupée du sapin mais celle-ci est encore trop grande pour sa mansarde. Elle décide donc de couper son sapin et de jeter le surplus.

Image

Et c’est un jardinier qui récupère un petit sapin, pourtant trop grand pour sa maison. Il le coupe donc, en laissant une partie à la porte de sa maison et c’est un ours qui la récupère…

Image

Et ainsi de suite… jusqu’à ce qu’une famille de souris le trouve enfin parfait !

J’aime ces histoires dont Octave peut deviner les étapes, lui aussi me semble-t-il. Les illustrations et l’univers présentés sont un peu désuets, parce que très années 30. Le lexique employé ainsi que le choix des rimes et des alexandrins m’ont complètement charmée.

Même si la lecture n’en est pas facilitée, et que quelques mots de vocabulaire sont à expliquer, j’ai aimé ce changement de ton, rythme et d’approche.

Le sapin de monsieur Jacobi, R. Barry, A. Krief (traduction), Coll. L’heure des histoires, Gallimard Jeunesse.