Cherche et trouve à la ferme, de F. RUYER

 

Cherche et trouve à la ferme est un livre-jeu qui n’a pas été adopté ni par mon aîné (5 ans et demi), ni par mon fils cadet (2 ans et demi) malgré le fait que je les ai sollicités à plusieurs reprises.

Je crois avoir quelques explications à cela:

– les dessins tout d’abord, ils ne sont pas du genre de ceux dont nous avons l’habitude, ils paraissent être des caricatures d’animaux notamment

– malgré le format plutôt original et sympathique (une double page qui s’ouvre pour qu’une troisième montre les dessins – personnages, faune et flore, objets à retrouver), il n’a pas été facile de se repérer dans les images, très denses.

– et enfin, peut-être ne sommes nous pas très doués mais nous avons, à l’unanimité eu beaucoup de difficultés à retrouver  les différents animaux et à les distinguer les uns des autres.

Me concernant, j’ai beaucoup aimé le format et le papier glacé. J’ai moins aimé les textes que j’ai trouvé « tirés par les cheveux » notamment concernant les rimes. Et puis, il faut l’avouer, je n’ai pas trouvé les dessins très jolis.

Voici donc quelques photos pour illustrer mes propos :

CT2

CT3

CT4

CT5

CT6

CT7

 

Un livre offert par Babelio dans le cadre de l’opération Masse critique

Publicités

Dans la forêt du paresseux, d’A. BOISROBERT et L. RIGAUD

Image

Voilà un très joli livre pop-up comme les enfants les aiment souvent.

Il s’agit d’un album qui dénonce la déforestation qui entraîne par conséquent la disparition des espèces animales. Le paresseux à crinière se cache dans cette dense forêt, le retrouveras-tu, toi lecteur?

Image

Progressivement les engins coupent les arbres qui disparaissent ainsi, de page en page… tandis que le paresseux continue à dormir entre deux branches.

Image

Image

Mais malgré le paysage dévasté, l’espoir renaît, on actionne une languette pour voir apparaître des pousses d’arbres que l’homme a plantées.

Image

Tout est désolation. Tout est sans vie: la forêt et le paresseux ont disparu.

Un homme vient comme toi, il se languit des oiseaux qui chantaient, des animaux qui s’aimaient, de l’air doux qui frémissait dans le feuillage des arbres.

Alors il décide de planter une nouvelle forêt.

Il travaille durement pour réparer le sol blessé. Il apporte des graines puis il sème.

Déjà, de petites pousses percent le sol.

Tiens, le vois-tu?

Le paresseux est revenu!

Dans la forêt du paresseux, d’Anouck BOISROBERT et Louis RIGAUD, 2 mars 2011, Editions Hélium, 15.90 euros.

C’est pas gagné!, de Yumiko Fukuzawa

Image

 

Si votre enfant est craintif, comme le mien, cette histoire est idéale pour se projeter et dédramatiser :

Boule, le bouledogue entre dans la vie et dans la maison de la petite Kana. Le premier contact (une grosse léchouille sur la joue) l’a complètement paralysée de peur. Elle pleure dès qu’il s’approche d’elle !

 

 

 

Image

 

Perplexe mais néanmoins plein de bons sentiments, Boule décide de se faire aimer de la petite. Il entame une chansonnette lorsqu’elle tapote sur le piano et les aboiements la terrifient.

Elle s’enfuie en courant, laissant son doudou derrière elle. Boule décide alors de mimer le Doudou, espérant ainsi se faire aimer plus facilement mais c’est peine perdue.

 

c2

 

Triste et dépité il retourne dans le fond de sa niche, boudant.

Kana s’émeut et décide de partager son goûter avec Boule qui engloutit le Donut de son amie.

Au grand étonnement du chien et du lecteur, les grandes dents ne feront pas peur à la petite fille qui éclate de rire, conquise par la gourmandise de Boule!

c3

 

Les voilà devenus les meilleurs amis du monde.

C4

 

De la simplicité pour cet album pourtant unanimement apprécié!

 

C’est pas gagné!, de Yumiko Fukuzawa, L’Ecole des loisirs, 12 mars 2009, 11.70 euros