Cherche et trouve à la ferme, de F. RUYER

 

Cherche et trouve à la ferme est un livre-jeu qui n’a pas été adopté ni par mon aîné (5 ans et demi), ni par mon fils cadet (2 ans et demi) malgré le fait que je les ai sollicités à plusieurs reprises.

Je crois avoir quelques explications à cela:

– les dessins tout d’abord, ils ne sont pas du genre de ceux dont nous avons l’habitude, ils paraissent être des caricatures d’animaux notamment

– malgré le format plutôt original et sympathique (une double page qui s’ouvre pour qu’une troisième montre les dessins – personnages, faune et flore, objets à retrouver), il n’a pas été facile de se repérer dans les images, très denses.

– et enfin, peut-être ne sommes nous pas très doués mais nous avons, à l’unanimité eu beaucoup de difficultés à retrouver  les différents animaux et à les distinguer les uns des autres.

Me concernant, j’ai beaucoup aimé le format et le papier glacé. J’ai moins aimé les textes que j’ai trouvé « tirés par les cheveux » notamment concernant les rimes. Et puis, il faut l’avouer, je n’ai pas trouvé les dessins très jolis.

Voici donc quelques photos pour illustrer mes propos :

CT2

CT3

CT4

CT5

CT6

CT7

 

Un livre offert par Babelio dans le cadre de l’opération Masse critique

Publicités

Je t’aime de toutes les couleurs, d’Alain CHICHE

Image

Ce livre est particulier : il ne me plait que très moyennement. En fait, ce qui est particulier, c’est que mes deux garçons l’ont adoré alors qu’aujourd’hui encore je n’explique pas leur engouement!

Il est certes très maniable (en carton épais), la forme est vraiment chouette puisqu’on retrouve les pétales de la marguerite, les couleurs sont vives et l’image répétitive.

Mais je n’aime pas les textes, je ne les trouve pas très chouettes (adjectifs et expressions « amoureuses » utilisées), mais je vous ai photographié quelques extraits pour plus d’objectivité!

C’est donc l’histoire d’amour d’une coccinelle et d’une marguerite narrée sur le modèle « je t’aime, un peu, beaucoup etc » en variant le coloris de ses pétales. D’ailleurs tout l’intérêt du livre réside dans l’apprentissage des couleurs.

Je vous laisse juges. Ce soir encore, je me demandais si le fait que je « surjoue » (pour compenser) lors de ma lecture ne contribue pas beaucoup au succès de cet album.

Image

Image

Je t’aime de toutes les couleurs, d’Alain CHICHE, Casterman, 5 février 2004, 8.49 euros

Zékéyé est tout petit, de Nathalie DIETERLE

zekeyeQuel succès avec ce petit livre que je raconte en faisant mimer Ernest!

Zékéyé est un tout petit petit garçon qui voudrait être aussi grand que la girafe (dont le cou se déplie). Il tend les bras vers le ciel pour être aussi haut qu’elle, et nous, nous faisons bien évidemment comme lui !

zekeye2

Et être aussi fort que l’orang-outang, comme ça doit être chouette ! Vous avez vu ce qu’il est capable de porter sur chaque bras? Allez, petit, montre nous tes muscles!

ZEKEYE3

ZEKEYE4

Et la gazelle? Rien de plus simple ! Il suffit de taper vite et fort des pieds pour courir aussi vite qu’elle!

ZEKEYE5

Et pour l’aigle qui vole si haut dans le ciel, on étire les bras et on fait semblant de voler!

La dernière page est un trésor de douceur parce que finalement, Zékéyé, est un tout petit garçon qui aime fort… se blottir dans les bras de sa Maman!

Zékéyé est tout petit, de Nathalie Dieterlé, collection Zky,Hachette Jeunesse, 9 septembre 2009, 9.02 euros