Dans la forêt du paresseux, d’A. BOISROBERT et L. RIGAUD

Image

Voilà un très joli livre pop-up comme les enfants les aiment souvent.

Il s’agit d’un album qui dénonce la déforestation qui entraîne par conséquent la disparition des espèces animales. Le paresseux à crinière se cache dans cette dense forêt, le retrouveras-tu, toi lecteur?

Image

Progressivement les engins coupent les arbres qui disparaissent ainsi, de page en page… tandis que le paresseux continue à dormir entre deux branches.

Image

Image

Mais malgré le paysage dévasté, l’espoir renaît, on actionne une languette pour voir apparaître des pousses d’arbres que l’homme a plantées.

Image

Tout est désolation. Tout est sans vie: la forêt et le paresseux ont disparu.

Un homme vient comme toi, il se languit des oiseaux qui chantaient, des animaux qui s’aimaient, de l’air doux qui frémissait dans le feuillage des arbres.

Alors il décide de planter une nouvelle forêt.

Il travaille durement pour réparer le sol blessé. Il apporte des graines puis il sème.

Déjà, de petites pousses percent le sol.

Tiens, le vois-tu?

Le paresseux est revenu!

Dans la forêt du paresseux, d’Anouck BOISROBERT et Louis RIGAUD, 2 mars 2011, Editions Hélium, 15.90 euros.

C’est pas gagné!, de Yumiko Fukuzawa

Image

 

Si votre enfant est craintif, comme le mien, cette histoire est idéale pour se projeter et dédramatiser :

Boule, le bouledogue entre dans la vie et dans la maison de la petite Kana. Le premier contact (une grosse léchouille sur la joue) l’a complètement paralysée de peur. Elle pleure dès qu’il s’approche d’elle !

 

 

 

Image

 

Perplexe mais néanmoins plein de bons sentiments, Boule décide de se faire aimer de la petite. Il entame une chansonnette lorsqu’elle tapote sur le piano et les aboiements la terrifient.

Elle s’enfuie en courant, laissant son doudou derrière elle. Boule décide alors de mimer le Doudou, espérant ainsi se faire aimer plus facilement mais c’est peine perdue.

 

c2

 

Triste et dépité il retourne dans le fond de sa niche, boudant.

Kana s’émeut et décide de partager son goûter avec Boule qui engloutit le Donut de son amie.

Au grand étonnement du chien et du lecteur, les grandes dents ne feront pas peur à la petite fille qui éclate de rire, conquise par la gourmandise de Boule!

c3

 

Les voilà devenus les meilleurs amis du monde.

C4

 

De la simplicité pour cet album pourtant unanimement apprécié!

 

C’est pas gagné!, de Yumiko Fukuzawa, L’Ecole des loisirs, 12 mars 2009, 11.70 euros

Caroline, Pierre PROBST

Certains albums ou plutôt best-sellers des bibliothèques pour enfants se passeraient presque de photos. C’est le cas pour Caroline qui, à la maison, est passé d’une génération à l’autre.

Tous les albums de la collection sont lus et relus, non pas une fois, mais mille fois, avec des sourires béats et des éclats de rire.Image

Le rituel de la lecture débute inévitablement par l’énumération de tous les personnages au dos de la couverture : Boum, Youpi, Noiraud, Kid, Pitou, Pouf, Bobi, Pipo, tous les amis… Les enfants recommencent à deux encore et encore. Chacun a son préféré bien sur.

Image

Et ensuite, la lecture de l’histoire mais surtout, et là j’ai l’explication du succès presque inégalé de la lecture, la description des images! Elles complètent ce que que je raconte, elles sont riches en détail amusants et souvent inattendus.

Ordinairement, les illustrations vont de pair avec les textes, mais ce n’est pas vraiment le cas dans les albums de Caroline où les dessins font vraiment parler les enfants.

Image

Qui a vu le petite garçon qui pleure car on lui a chipé son ballon? qu’un personnage est écrasé sous le poids de celui, heureux, qui glisse du toboggan, et que deux sont coincés dans la balançoire?

Image

Ils font tous des bêtises et c’est très drôle !

Image

Caroline à la mer, Pierre PROBST, Hachette Jeunesse, 5.60 euros