Et moi alors? A. de WOLF

Image

Un bébé qui s’annonce dans la maison? Oui, mais cette fois-ci ce n’est pas la vie du premier enfant qui va changer, mais la vie du chat !

Un point de vue assez original, de jolies illustrations et beaucoup d’humour pour appréhender le fait qu’il va falloir partager, accepter de ne plus être l’objet des uniques attentions.

Image

Il y a tout d’abord tous ces nouveaux jouets qui arrivent, ce matériel intrigant…

Image

Puis le départ précipité en pleine nuit, le retour en solo du Papa et enfin, ce petit être qui crie, vient rompre le calme et est l’objet de tous les regards.

Image

Poussi, le chat, a bien du mal à trouver sa place : il gêne souvent et se demande à quoi peut bien « servir » un petit puisque ça ne fait que manger, dormir et se faire changer la couche.

Image

Mais finalement, ça grandit vite un peu et ça peut être taquin: en chipant la balle du chat, en tirant sa queue par exemple.

Il s’agira donc à chacun de trouver sa place, ses jouets. Heureusement que Bonne-Maman est là pour offrir à Poussi un nouveau panier et une peluche chat au bébé.

Image

Image

Une douce histoire qui passe par un personnage tiers pour évoquer les changements provoqués par l’arrivée d’un bébé.

Et moi alors?, A. de Wolf, Pastel, L’Ecole des loisirs

Et dedans il y a… de Jeanne ASHBE

Image

Un bien joli album pour expliquer aux plus petits qu’ils vont devenir grand frère ou grande soeur.

Le livre se découpe en 3 chapitres par associations d’idées:

  1. La valise, le cadeau et la pastèque : on peut les ouvrir pour voir dedans.
  2. Le nounours, la télévision et le ballon : il vaut mieux ne pas les ouvrir pour voir dedans.
  3. Le ventre de maman quand s’annonce un nouveau bébé : on ne peut pas l’ouvrir pour voir dedans mais… et là, les pages dévoilent la progression du ventre de maman qui grossit pour apporter « son » bébé.

Image

Image

Image

Image

Image

J’ai beaucoup aimé l’aspect ludique de l’album avec les fenêtres qui s’ouvrent, la manière dont la grossesse de la Maman est évoquée: finalement, c’était bien le contenu de celui-ci qui intrigue tant le futur frère qu’était Octave.

Et dedans il y a, Jeanne Ashbé, Pastel, L’Ecole des loisirs.

La tétine de Nina, C. Naumann-Villemin et M. Barcilon

Image

Nina, comme Octave, ne veut pas quitter sa tétine. Alors sa Maman tente de la faire réfléchir en lui disant qu’elle devra s’en séparer quand elle sera grande. Mais Nina, qui « parle mal » car refuse de l’enlever de sa bouche, s’imagine goûtant, nageant, partant travailler, se mariant avec sa tétine (et avec son parler bébé « Ki! est krès yoli avec une belle robe« ).

Image

Mais, en sortant se promener, elle croise un loup affamé et menaçant qui ne comprend pas (non plus) ce que lui dit la petite fille à la tétine. Elle l’enlève donc de sa bouche pour lui hurler de déguerpir. Vexé, le loup se fait plus féroce alors, pour le faire taire, Nina lui colle sa tétine dans la gueule ce qui le rend tout mou, gentil et inoffensif !

Image

Image

Nina rentre chez elle et, à sa Maman qui lui demande où elle a mis sa tétine, celle-ci lui répond qu’elle l’a donnée à une personne qui en avait vraiment besoin.

Image

Une jolie histoire avec un personnage bien malicieux, qui permet de parler de la séparation enfant/tétine.

Les illustrations sont très jolies, comme si peintes à l’aquarelle.

La tétine de Nina, C. Naumann-Villemin et M. Barcilon. Ed. Kaeidoscope, Lutin poche de l’école des loisirs.